Bio

Stephen%20BinetQuantcast

Lisez mon interview sur Whohub
Demandez-moi mon opinion sur quelque chose:

Dossier de Presse Stephen Binet

Press Kit Stephen Binet

Télécharger l’article paru dans le journal de St Germain en Mars 2011

Télécharger l’article paru dans le Petit Quentin de mai 2011

Né en 1979, et après une solide formation classique (enseignement de Nicole Duros, Marie-Claire Laroche, David Chevalier, Tuy-Anh Vuong, Jean-Michel Distel), Stephen Binet commence le jazz au conservatoire d’Issy les Moulineaux, aux côtés du pianiste Ludovic de Preissac. Il obtient un premier prix de piano jazz en 2006 et un prix de perfectionnement en 2007. Il poursuit sa formation à l’EDIM et au conservatoire de Bourg-la-Reine où il obtient en 2007 un DEM de jazz (Diplôme d’Etudes Musicales), aux côtés de Vincent Jacqz, Eric Schultz, Gary Brunton.

Stephen Binet est musicien dans différentes formations :

- Big Band de Barbès (dir. Sophie Keledjian)

- Big Band de la Sorbonne dirigé par Laurent Cugny/Nicolas Folmer

- Tentet de Vitry dirigé par Eric Schultz

- Concerts en solo

Parallèlement à ses études musicales, Stephen Binet mène des recherches en Musicologie à l’université Paris IV- Sorbonne et obtient un Master de psychologie et didactique de la musique, mention Bien, sous la direction de Jean-Pierre Mialaret, Laurent Cugny et Jean-Marc Chouvel, en mettant en évidence des éléments d’apprentissage dans l’enseignement du Free Jazz.

Lors de sa formation, il reçoit les critiques de pianistes tels que Manuel Rocheman, Michel Barbe, Franck Avitabile, Thierry Eliez, Thierry Lalo, Laurent Coq. Lauréat du premier European Music Training Circuit (E.M.T.C.), Stephen Binet participe à différentes master classes (Nguyen Lê, Marc Copland, Ben Monder, Jérôme Sabbagh, Roscoe Mitchell, William Parker, Guillaume de Chassy, Marc Ducret, Karim Ziad) et suit pendant deux ans les cours de composition du pianiste-compositeur Laurent Coq. En 2009, il est finaliste du concours de jazz Boris Vian avec son trio.

Il a joué notamment avec Baptiste Herbin, Michel Pastre, Patrick Boquel, Camille Poupat, Hikmet Thiéry, Joachim Govin, Frédéric Aymard, Nicolas Barreau, Baptiste Morel, Nicolas Charlier, Basile Mouton, Martin Wangermée, Olivier Bogé, Duylinh Nguyen, Jean-Pierre Rebillard, Patrick Filleul, Thibault Perriard, Jean-Luc Fillon, Bruno Rousselet, Oliver Degabriele, François Malandrin, Nicolas Pfeiffer, Julien Verdier, Corentin Rio, Ricardo Izquierdo, Guillaume Duvignau, Jean-Luc Ponthieux, Clément Febvre, Vincent Touchard, Damien Varaillon, César Poirier, Zacharie Abraham, Florian Bellecourt, Khalid Kouhen, Gautier Garrigue, Stéphane Colin, Mathieu Haage, Gilles Repond-Quint, Louis Lao Bao, Clément Thirion.

Stephen Binet est titulaire du Diplôme d’Etat de Jazz et lors de sa formation au Cefedem Ile de France, il a travaillé avec Sylvain Beuf, Jean-Luc Fillon, Olivier Léger, Franck Herrgott, Laurent Colombani et Gilles Pausanias. Il enseigne désormais aux conservatoires de Guyancourt (la Batterie 78), et au conservatoire de Colombes (92).

Stephen Binet Trio

Le Stephen Binet Trio est né en 2003 . Autant influencé par les grands représentants de l’instrument et du style que par les plus récentes mouvances du jazz outre-atlantique, le Stephen Binet trio se produit aussi bien dans les salles de concert que dans les festivals et les clubs de jazz de France. Stephen Binet au piano joue ses propres compositions et celles des grands maîtres dont il crée les arrangements.

Stephen Binet Quintet – projet Horace Silver

Chef de file du mouvement hard bop dans les années 60, Horace Silver est un des grands pianistes et compositeur de l’histoire du jazz. Stephen Binet s’entoure de musiciens de la scène jazz parisienne et crée en 2010 un quintet original avec trombone et saxophone alto pour faire vivre cette musique, empreinte de tradition et de modernité, à la fois énergique et délicate. Le premier EP consacré à ce projet est sorti en février 2011 sous le nom « Complètement H.S., hommage à Horace Silver ».

Duo Gershwin

En 2011, Stephen Binet s’associe à la pianiste concertiste Caroline Fauchet pour créer le duo Gershwin. Un duo mêlant les répertoires classique et jazz. Le duo s’est produit notamment en tournée à l’Ile Maurice, sur les Scènes d’Eté de Conflans Ste Honorine, lors du Festival Calisto 235 ou du Festival des Musiques d’Eté de Lourmarin.

La Bande Originale

Un duo créé avec la chanteuse et comédienne Claire Vernay autour des musiques de film avec diffusion en direct des extraits de ces derniers. « Du scénario, s’échappe d’illustres films, La musique a été rêvée par des compositeurs de légende, Les interprètes se sont permis quelques contrechants pendant le tournage, Le montage s’est bien passé, sans raccords mineurs. La bobine est calée.Installez-vous. Les artistes sont prêts. Moteur… ça joue … Action ! » Depuis son invention, le cinéma a pour complice la musique. Un peu comme les frères Lumière, ils sont indissociables. La Bande Originale célèbre, à l’écran et en « live », les grands classiques du cinéma international.

Le disque est disponible sur simple demande

On en parle …

« Stephen Binet possède un remarquable talent. Il réussit à garder toute leur âme aux compositions même dans les virtuosités que ses confrères donnent trop souvent mécaniquement. Il est vraiment à fond dans la musique et y fait entrer ceux qui l’écoutent. « 

Emmanuel de la Taille, Journaliste français (Jan 10, 2012)

« Stephen Binet m’évoque une narration à l’émotion toujours maîtrisée où l’on perçoit l’exercice d’équilibre entre le dépouillement et l’intense. »
Morad El Hattab, Essayiste français (Jan 14, 2012)

« Dire qu’on « larguait » les amarres avec le jazz de Stephen Binet serait peut-être excessif, car nous étions déjà embarqués, d’autant plus que sa musique si virtuose, si libre de ton n’en était pas moins construite pour glisser sur l’onde, « thinking of you » ou partant « en voyage » . C’était quand même réjouissant de sortir du cercueil des musiques rebattues et « mortes » pour pouvoir se faire un chant qui serait celui d’aujourd’hui tout en étant très « facile » d’accès. Il semblerait que le pianiste-compositeur, qui nous a aussi fait découvrir une extraordinaire pièce –transcrite pour le piano seul – de Fred Hersch, puisse techniquement se permettre beaucoup. En tout cas, il nous a fait voyager de façon inattendue ».
DodoRock, De Chez Toi (Oct 26, 2011)

« C’est à un concert très émouvant qu’ont assisté dimanche les nombreux amateurs de jazz au château de Lourmarin. La musique d’Horace Silver légende vivante du jazz a été transcendée par le talent de ces jeunes artistes ,alliant vivacité rythmique, sonorités subtiles et intimistes ,virtuosité époustouflante. Stephen Binet survole les difficultés, il s’impose par ses improvisations magistrales, les dialogues avec le contrebassiste Zacharie Abraham sont des moments de bonheur et d’émotion pour ce public averti, le tout ponctué par l’omniprésence à la batterie de Nicolas Vrancken. Tout au long de la soirée, ces trois musiciens ont partagé leur complicité avec un auditoire conquis par leur immense talent et leur grande simplicité sur scène. Un grand merci à tous les trois.  »
Adèle Auriol, violoniste, Château de Lourmarin (Jul 19, 2010)

« Le Stephen Binet Quintet rend hommage à Horace Silver, pianiste et compositeur de jazz, figure de proue du mouvement hard-bop et fondateur du jazz funky. Le plaisir que nous donne à entendre cet ensemble à la dimension musicale infinie et maîtrisée est multiplié par cinq pour faire vibrer le public. La richesse de leur formation et leur connaissance du répertoire classique architecturent un univers musical d’une intelligence aiguë. Le jeu unique du pianiste Stephen Binet et le sens du swing de ces artistes complices par l’amour de la musique, nous promettent encore un concert exceptionnel par les nouveaux Jazz Messengers de Paris ! Pour votre plus grand bonheur, un concert indispensable à ne pas manquer.  »
Fatima Guemiah, Scribe – L’Harmattan

« « A l’élégance, au raffinement musical du pianiste Stephen Binet, s’allient la verve et la fougue du contrebassiste Philippe Bonnefond que complète une variété rythmique subtile distillée par le batteur Nicolas Vrancken aux sonorités en parfaite harmonie avec le jeu de ses partenaires [...] »
La Provence


« « Succès pour le Stephen Binet Trio. [...] La salle était pleine pour apprécier le talent des musiciens dans un répertoire remontant l’histoire du jazz de 1928 à 2000 à travers les grands classiques du blues et du swing [...]. Un grand moment de jazz et d’émotions partagées. » »
La Tribune


« « Soirée Jazz réussie. Les trois musiciens étaient « supers » dans un répertoire intercalant les classiques de Duke Ellington, Dave Brubeck et Erroll Garner.[...] Ce fut une belle soirée conviviale avec plein de monde dans un décor naturel [...]. » »
Le Dauphiné Libéré